L’habitat participatif n’est plus une utopie